sac Vatogba

Vatogba Diomandé est né le 12 février 1974 en Côte d’Ivoire. Après sa terminale littéraire, il prépare une capacité en droit à la Sorbonne. Puis il se tourne définitivement vers le monde la mode et son univers. Il obtient en février 2005 son titre professionnel d’agent de fabrication des Métiers de la Mode. Après différents stages dans différentes maisons à Paris (Infinitif, Intersections,…), il travaille durant une année aux côtés du couturier Jean Doucet. À cette occasion, il participe à l’émission « La Ferme des Célébrités » en assistant la directrice artistique, Corinne Lechevalier pour l’ensemble des photos et du générique. Corinne deviendra ensuite son attachée de presse, et lui proposera d’exposer dans son agence, Créatiss, 5 rue du Chevalier Saint George, 75008 Paris.

Les médias s’intéressent à son travail : Deux représentations télévisées de ses créations sur la chaîne Direct8, suivies d’interviews par les présentatrices Tiara Comte et Emma Adiei à l’occasion de l’émission « Boîte de n’Huit ».

Vatogba met ses créations haute couture au service du photographe Alain Herman. Quelques unes ont été publiées dans le magazine Shenka, « le nouvel éclat de la beauté noire ». Egalement, des photos de ses créations par le photographe Léon Saperstein ont été publiées dans le numéro de juillet-août 2007 du magazine Miss Ebène.
Les créations de Vatogba ont été en couverture des deux numéros d’été 2007 du magazine Créola, diffusé aux Antilles (photographe Alain Herman).
D’autres artistes (Les Nubians, Maeva,…) ont été séduites par les vêtements de Vatogba.
Invité d’honneur lors de l’événement « Mode in Normandie », défilé au casino de Trouville. Attaché de presse: Eric Gervais (Attribut, Caen).
Le 23 novembre 2006, il présente une collection à Paris à « La Suite », sur l’avenue Georges V. Le final de ce défilé a été apporté par une magnifique robe de mariée –« Chichi de casting »- portée avec élégance par Cindy Fabre, Miss France 2005. Le défilé a été par la suite diffusé par la chaîne Direct 8 lors de l’émission « Fashion 8 ». Plus récemment, sous les lustres du Casino Barrière de Deauville, un rendez-vous sous le signe du contraste que le défilé « Hot Couture » du 3 novembre 2007, présenté dans le majestueux salon des Ambassadeurs du Casino de Deauville. Vatogba présentait là, en avant-première, sa toute nouvelle collection « Princesse Massaï » d’inspiration purement ethno-urbaine. Son travail mêle avec élégance, matières, accessoires, étoffes et couleurs, assemblés avec précision et subtilité pour créer des ensembles d’une grande force esthétique et émotionnelle. En lever de rideau de cette soirée très Glam, nous avons pu aussi découvrir ses créations plus street-wear, tee-shirts, polos, robes de ville, domaine dans lequel Vatogba trouve là aussi, le terrain de jeu de son très prometteur talent. Son dernier défilé « I love Fashion » a eu lieu le 25 septembre 2008, au Montechristo, 68 avenue des Champs Elysées, Paris 8e.

Vatogba se prépare à affronter le monde des affaires, et a commencé la commercialisation de sacs et accessoires très innovants dans leur matière (ceintures en toile) et dans leur design. On les trouve déjà dans quelques boutiques à Paris et aussi sur Internet. Les sacs « ceintures » sont illustrés dans un catalogue très soigné et rencontrent leur public. Ils font l’objet d’apparition dans la presse (L’Express Styles N°2995, du 27 novembre au 3 décembre 2008, Première Dame N°6, Janvier-Février 2009,…) et ont montré toute la force de leur impact lors d’une exposition très remarquée à la Galerie Oberkampf, rue Saint-Maur, Paris XIe, en octobre dernier.